MIEUX COMPRENDRE LE SOMMEIL

Sachant que l'on passe environ un tiers de notre vie à dormir, le sommeil est un élément indispensable à notre santé. Dès l'enfance, il est primordial pour la croissance physique et le bon développement du cerveau. Tout au long de la vie, il nous permet de récupérer nos capacités physiques et mentales.

Le sommeil est composé de cycles, décomposés en trois stades fondamentaux : le sommeil léger, profond et paradoxal. Chacun d'entre eux a sa propre particularité. De plus, le sommeil et sa structure évoluent au fur et à mesure que l'on vieillit. Le temps du sommeil paradoxal d'un enfant sera plus long que celui de l'adulte, afin de répondre au besoin de maturation du système nerveux.

Combiné à une alimentation équilibrée et un exercice physique régulier, le sommeil est le socle d'une bonne hygiène de vie. Il permet souvent de rester en bonne santé tout au long de la vie. Ainsi, comprendre son rôle permet de mettre en place des routines et des bons gestes afin de mieux dormir au quotidien.

sommeil

LES RÔLES DU SOMMEIL POUR NOTRE ORGANISME

Le sommeil a de nombreuses répercussions sur le fonctionnement de notre organisme. Depuis plusieurs années, le sommeil et ses fonctions commencent à être de plus en plus étudiées. Par exemple, nous savons désormais grâce à la chronobiologie que le sommeil joue un rôle primordial pour notre santé, que ce soit sur le court terme ou long terme. Sous l'impulsion de nos horloges biologiques, il permet de lutter contre le vieillissement et répare les cellules.

Comme indiqué plus haut, le sommeil a des particularités qui évoluent selon notre âge. Durant l'enfance, il sollicite les hormones de croissance, mais également ce que l'on appelle la maturation cérébrale. L'enfant connaît un durée de sommeil paradoxal plus longue que l'adulte, ce qui lui permet notamment de mieux mémoriser, apprendre et trier.

Que ce soit chez l'enfant ou chez l'adulte, le sommeil permet de maintenir et de contrôler le fonctionnement du système immunitaire. De plus, un sommeil de qualité permet d'être plus vigilant et aussi d'améliorer notre humeur au quotidien.

Continuez à lire ci-dessous pour tout savoir sur les nombreux rôles du sommeil pour notre organisme.

1. LA STIMULATION DES SÉCRÉTIONS HORMONALES

Chez les bébés et les enfants, la stimulation des sécrétions hormonales a un rôle primordial. En effet, les hormones de croissance sont produites et favorisées en grande partie par le sommeil. Chez les adultes, ce sont surtout l'insuline, la testostérone et la prolactine qui sont stimulés durant le sommeil.

La fatigue et un manque de sommeil peuvent engendrer des troubles hormonaux, comme des problèmes au niveau du cortisol (hormone du stress) ou de l'insuline. Ces deux hormones sont impliquées dans la gestion du poids, et un sommeil de mauvais qualité peut avoir un impact sur le métabolisme des glucides.

La mélatonine est également impliquée dans l'équation. Appelée "hormone du sommeil", elle est photosensible, c'est-à-dire que la lumière empêche sa production. Cette hormone est ainsi très sensible aux lumières bleutées que génèrent les écrans (téléphone, télévision ou encore tablette). Le problème est que cette lumière envoie un message d'activité au cerveau, qui comprend qu'il fait encore jour et nous maintient éveillés.

Il faut souligner que cette hormone peut avoir un impact positif, notamment dans le cadre d'une luminothérapie. En effet, elle peut ainsi permettre à notre horloge biologique de se resynchroniser lorsque celle-ci est décalée.

2. LA MATURATION DU SYSTÈME CÉRÉBRAL

Ce rôle est essentiel durant toute l'enfance, et notamment dans la petite enfance. C'est à ce moment-là que les hormones de croissance sont produites et favorisées par notre sommeil. Ainsi, un bébé qui vient de naître dort deux fois plus qu'un adulte, du fait de ses besoins pour sa maturation cérébrale et sa croissance.

Un bon sommeil aide également pour l'apprentissage. Pour mémoriser et bien apprendre, il est indispensable d'avoir un sommeil de qualité en quantité suffisante. À l'inverse, une fatigue chronique liée à un manque de sommeil peut avoir un impact très négatif sur l'apprentissage de nouvelles connaissances. Ainsi, on comprend mieux l'importance de bien dormir durant sa scolarité.

L'utilisation d'objets connectés et d'écrans avant de dormir chez les adolescents empêche la production de mélatonine ou hormone de sommeil. Cela se traduit par des enfants qui sont en manque de sommeil et se répercute sur leurs capacités d'apprentissage. Il est donc fondamental de prendre des bonnes habitudes de sommeil dès l'enfance.

3. LA RÉPARATION ET RECONSTRUCTION CELLULAIRE

Le sommeil va au-delà de sa fonction réparatrice, qui permet de nous ressourcer et recharger les batteries après une longue journée. En effet, dormir permet de réparer notre organisme en profondeur, nos cellules se régénérant durant notre sommeil. Les tissus de la peau cicatrisent pendant la nuit et les cellules épidermiques se renouvellent naturellement. Les muscles et les os se renouvellent également, de la même façon que de nombreuses autres fonctions.

Un sommeil de qualité est donc le remède idéal pour lutter efficacement contre le vieillissement ou se remettre de nos petits bobos et blessures.

4. LE DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

C'est pendant notre sommeil que se développe notre système immunitaire. Des hormones (dopamines, prolactine) sont sécrétées et agissent pour renforcer les défenses immunitaires au cours de la nuit.

D'après de nombreuses études, bien dormir en quantité et qualité permet de rester en bonne santé. Un bon sommeil permet de passer en revue différentes fonctions de notre organisme : le cerveau, les muscles, la peau et aussi les os. Ainsi, bien dormir répare efficacement notre corps à tous les niveaux, que ce soit mental ou physique.

5. LA MÉMORISATION ET L'APPRENTISSAGE

Comme nous l'avons vu plus haut, le sommeil agit principalement sur la fonction de mémorisation. Alors que l'apprentissage se fait durant la journée, le sommeil permet de traiter, classer et stocker les informations dans la durée. Une privation ou un manque de sommeil peut alors avoir un impact négatif sur la mémorisation de nouvelles informations. Avoir une bonne hygiène de sommeil permet ainsi de favoriser l'apprentissage de nouveaux savoirs.

C'est un sujet particulièrement sensible chez les adolescents, qui sont notoirement en manque de sommeil à cause d'une exposition accrue aux écrans dans la chambre à coucher. En effet, l'hormone du sommeil (mélatonine) est bloquée par la lumière bleutée de ces écrans, qui retarde l'endormissement en faisant croire au cerveau qu'il fait encore jour.

D'après de nombreuses études, environ un tiers des adolescents seraient en manque de sommeil. Ce phénomène s'observe dans la majorité des pays développés.

6. L'AMÉLIORATION DE L'HUMEUR

Comme vous l'avez sûrement constaté, la fatigue génère un état morose ou d'irritabilité. Parfois, une fatigue extrême ou chronique peut même entraîner un état dit "dépressif", où la personne ressent une tristesse quasi-permanente dès le réveil. Chez d'autre personnes, la fatigue peut engendrer un état "hyperactif", comme chez certaines enfants qui tardent à se coucher et chez qui les différents signes de sommeil sont apparus plus tôt au cours de la soirée.

Un sommeil de qualité permet ainsi d'améliorer l'humeur au quotidien, où ces états sont moins présents voire totalement supprimés.

7. L'ACCROISSEMENT DE LA VIGILANCE

Enfin, le dernier rôle du sommeil que nous aborderons est l'accroissement de la vigilance. Un sommeil de qualité (et en quantité suffisante) renforce l'attention et permet ainsi de mieux réaliser nos tâches journalières. Dans une société où la performance est sacralisée, on pourra donc répondre aux sceptiques que, loin d'être une perte de temps, dormir est un gage de productivité et d'efficacité au quotidien.